Proudhon modèle Courbet

Début 1855, Gustave Courbet maître peintre, travaille à Ornans son village natal, sur «L’Atelier», une oeuvre qu’il veut présenter à l’Exposition Universelle. Il est avec Jenny, maîtresse modèle.

Le Maître est admiratif de son compatriote franc-comtois Pierre-Joseph Proudhon. Il souhaite que celui-ci lui rédige un livret pour l’Exposition. Proudhon accepte l’invitation.

Mais l’engagement physique de Courbet et du braconnier présent perturbent Proudhon tandis que la provocation du modèle lui inspire de la répulsion : confrontation entre la chair et l’esprit.

Dans le huis-clos de l’atelier s’engagent des confrontations  entre les personnages. Courbet obtiendra-t-il ce qu’il souhaite de Proudhon ? Jenny changera-t-elle la misogynie du philosophe ? Le conservatisme du braconnier détruira-t-il les espérances du père de l’anarchie ?

Lumineuse, et très contemporaine dans ses thèmes, cette pièce jouée plus de 450 fois, notamment au Musée d’Orsay, nous fait vivre avec légèreté, finesse et humour la rencontre de deux grands génies.

« Avec talent, légèreté Querelle de génies : 1855 – Huis-clos dans l’atelier de Courbet. Une dispute philosophique remarquable, puissante et jubilatoire. Du grand Art ! »

« C’est formidable ! » Le Monde.fr

« Excellent ! » France CULTURE

« Huis-clos éclatant » L’Express

Texte et Mise en scène : Jean Pétrement

Assistante mise en scène : Maria Vendola

Avec : Alain Leclerc (Courbet), Jean Pétrement (Proudhon), Juliette Cardinski (Jenny), Yves Jeanbourquin (Georges).

Durée : 1h10

Théâtre Gaston Bernard

A partir de 12 ans

Tarif : 6 à 16 euros

Abonnement