Répliques

Répliques est un duo entre danse et acrobatie. Autour d’une scénographie originale composée de deux cubes motorisés progressant sur des rails circulaires, les interprètes cherchent l’équilibre et la suspension pour frôler le public et l’emporter dans le mouvement. Chacun sur une plateforme, ils se font face, se regardent, s’imitent, réagissent en fonction de l’autre.

Tel un nouvel agrès, cette scénographie originale permet d’approcher au plus près la thématique de la réplique du geste. La notion de transmission prend toute sa place dans cette œuvre, elle rassemble les énergies et aborde l’équilibre fragile dans lequel les interprètes vont devoir jouer, s’amuser, se trouver.

C’est une battle en plein air entre deux hommes qui à force d’ingéniosité vont finir par s’unir pour aller plus loin.

Chorégraphie : Frédéric Cellé en collaboration avec les interprètes

Interprètes : Pierre Theoleyre et Javier Carrera Varela

Assist. chorégraphique Pauline Maluski

Création musicale : Romain Dubois

Scénographie : Gilles Faure

Durée : 40 min

Stade Gaston Paris

Tout public à partir de 6 ans

Gratuit

Fracasse

A l’orphelinat des Vermiraux, il n’y a pas de musique, pas de livre, jamais de jeu.

Azolan, Basque et Fracasse, trois orphelins volent « Le Capitaine Fracasse », œuvre flamboyante de Théophile Gautier et trouvent la liberté et l’imaginaire, grâce à ce héros de papier.

Ils nous entraînent alors dans leur révolte et nous font revivre toutes les frustrations et les cicatrices de notre enfance.

Librement inspirés de l’œuvre de Gautier et de la Révolte des enfants des Vermiraux, la Compagnie des Ô (57) et Sarbacane Théâtre (25) ont créé leur spectacle comme ils le jouent : en intelligence avec le lieu qui les accueille et les habitants qui le traversent.

Plongé au sein même du décor de meubles fabriqué par la Compagnie des Ô et dans lequel les comédiens partagent cette histoire poignante, le public ressortira de cette expérience théâtrale inhabituelle submergé d’émotions.

En partenariat avec le Groupe Scolaire St Vincent – St Bernard

Texte et dramaturgie : Nicolas Turon

Avec : Laura Zauner, Jérôme Rousselet ou Fayssal Benbhamed ou Fabrice Houillon, Nicolas Turon

Meubles : Sébastien Renauld

Direction d’acteurs : Odile Rousselet

Durée : 1h05

Lycée Saint-Vincent

Tout public à partir de 8 ans (places limitées)

Tarifs : 6 à 16 euros

Nova Stella

Dans le calme de la nuit étoilée, une voix brise le silence. Elle parle de fascination pour les étoiles, et singulièrement pour l’éclat fugace des Supernovae, chant du cygne d’astres morts des milliers d’années auparavant. Elle conte à la première personne l’histoire inouïe d’un astronome, condamné à la solitude et à la quête sans fin de l’étoile nouvelle, à cause d’un amour de jeunesse perdu par excès d’orgueil. Aux phrases nées de l’insomnie se mêlent les brillantes arabesques des clarinettes et l’étrangeté des sons traités en direct.

L’ensemble crée un univers sonore singulier invitant l’auditeur – spectateur à ouvrir le champ de ses perceptions et porter un regard nouveau sur le mystère insondable de la multitude étoilée. Au terme de cette rêverie éveillée reste la sensation d’irréalité que provoque la vision de tout météore éphémère, semblable aux bribes d’un songe qui hantent le rêveur revenu au monde.

Conception, écriture, voix : Jean-Michel Baudoin

Composition et direction musicales, créations sonores : Sylvain Kassap

Clarinette, Clarinette basse, électronique : Niels Kassap

Conseil à la dramaturgie : Sophie Renauld

Durée : 50 mn

En plein air – Esplanade St-Vorles

A partir de 12 ans (places limitées)

Tarifs : 4 à 12 euros

Escale en Argentine

Originaires d’Argentine et d’Espagne, ils sont 2 artistes à jouer de 6 instruments, composent jouent et chantent. Jorge Migoya et Annabel de Courson sillonnent depuis de longues années les scènes nationales et internationales avec leur musique, soit en concert, soit pour accompagner des pièces de théâtre. Après avoir exploré la musique classique, contemporaine ou jazz, leur choix pour leur duo se porte sur la musique d’inspiration Argentine : Milongas, Tango Chamamé…

Il s’agit principalement de compositions originales mais leur répertoire inclut aussi des morceaux qu’ils aiment. Piazzola, Atahualpa Yupanki, Chabuca Grande par exemple sont interprétés avec passion et à leur façon toute personnelle. Le nombre d’instruments qu’ils jouent leur permet de varier les styles et les sonorités, et de temps en temps la voix chantée fait une apparition remarquée.

Cette musique chaleureuse et joyeuse à la fois exigeante et complexe ravira le public le temps d’un apéro concert convivial au foyer-bar du théâtre.

Avec : Jorge Migoya (piano, guitare, clarinette) Annabel de Courson (bandonéon, piano, percussions)

Durée : 1h

Foyer-bar du Théâtre Gaston Bernard (places limitées)

Tarif unique 4 euros

Mon Totem – Yves Jamait

Les albums de Jamait ne se ressemblent pas. Il aime se défaire de ses habitudes comme de sa casquette. « J’aime bousculer, ne pas marcher sur mes propres pas. Dès le départ, je n’ai pas voulu avoir toujours le même son, même si c’est plus facile de se débarrasser de la casquette que de l’accordéon auquel je reste accroc. »

Arrivé au septième album studio, l’artiste dijonnais convient que, depuis ses débuts il y a quinze ans, il a « pris des virages pas trop en aiguille ». Dans  Mon Totem, on note qu’il y a beaucoup de sons, de couleurs d’arrangements et de rythmes plutôt inhabituels dans sa discographie.

Ses musiciens ? Yves Jamait n’est pas allé les chercher très loin : Samuel Garcia (accordéon), Mario Cimenti (percussions) et Jérôme Broyer (guitares) l’ont accompagné sur sa tournée précédente : 147 dates au total. Il n’avait jamais connu cela depuis qu’il chante ! « De vrais moments de grâce, de partage, l’envie… ».

L’aventure de scène se poursuit donc et, pour le plus grand bonheur de ses fans, passera par le TGB, un théâtre qu’Yves Jamait connaît bien désormais.

Avec Yves Jamait, Samuel Garcia (accordéon), Mario Cimenti (percussions) et Jérôme Broyer (guitares)

Durée : 2h

Théâtre Gaston Bernard

Tout public

Tarifs : 11 à 26 euros

Les Fâcheux

Importuns, raseurs, enquiquineurs, casse-pieds, ou, pour le dire plus net, emmerdeurs, quels que soient les vocables, la réalité est la même ! Les fâcheux dont parle Molière sont une engeance aussi vieille que la nature humaine. Grâce à cette comédie, le mot, d’adjectif, devient nom : le fâcheux se fait homme. On en rit toujours beaucoup et tout particulièrement dans cette version contemporaine !

Éraste, un gentilhomme amoureux d’Orphise, voit ses projets de mariage contrariés par le tuteur de celle-ci. Il doit se rendre à un rendez-vous amoureux avec elle, mais une dizaine d’importuns retardent à des titres divers et sous les prétextes les plus variés l’exécution de son projet. Enfin survient le tuteur d’Orphise (Damis), qui entend faire assassiner le jeune homme, mais il est lui-même attaqué par les valets d’Éraste. Le généreux jeune homme le tire de ce mauvais pas et obtient ainsi la permission d’épouser sa dulcinée.

« Une véritable bouffée délirante. » Le Monde

Mise en scène : Jérémie Milsztein assisté de Brice Borg

Avec Brice Borg ou Benjamin Witt, Justine Martini ou Mélissandre Fortumeau, Jérémie Milsztein, Emmanuel Rehbinder

Avec la participation d’Olivier Banse et Yvan Zampoleri MF Productions

Durée : 1h15

Théâtre Gaston Bernard

Tout public à partir de 12 ans

Tarifs : 6 à 16 euros

Clara, une passion romantique

Après une résidence à la Cité de la Voix (Vézelay), Clara, une passion romantique sera créé au Théâtre Gaston-Bernard.

Un après-midi de 1853, le jeune Johannes Brahms se présente chez Robert et Clara Schumann. Cette rencontre bouleversera la vie de ces trois géants de la musique.

à partir de leurs correspondances croisées, leurs journaux intimes et leurs plus belles mélodies, les artistes recréent l’un des moments les plus singuliers de l’histoire de la musique romantique, autour de la figure de Clara Schumann, grande pianiste et compositrice du XIXe siècle.

 

Le Stagioni est né en 2017 de la rencontre de musiciens menant des carrières internationales de premier plan. Ils constituent autour de Paolo Zanzu un ensemble à géométrie variable où le chant tient une place d’honneur.

« Paolo Zanzu est une des figures majeures du clavecin en Europe et dans le monde. Collaborateur actif des Arts Florissants, il mène une inspirante carrière de concertiste et de pédagogue. » France Musique

Avec : Paolo Zanzu (pianino Pleyel), Amel Brahim-Djelloul (soprano), Stéphane Facco (comédien)

Durée : 1h15

Théâtre Gaston Bernard

A partir de 12 ans

Tarif unique 4 euros

Gratuit pour les – de 18 ans

Le Siffleur

Il fallait l’inventer : le Siffleur ose tout, donne vie à un spectacle virtuose, entre humour décalé, conférence burlesque et maîtrise du sifflet, cassant ainsi les codes pourtant bien solides de la musique classique. Historien déjanté, il est soucieux de faire rayonner cette culture méconnue au plus grand nombre et pose la musique sifflée comme un style à part entière.

Avec force anecdotes, anachronismes et interactions avec le public, son humour absurde et décalé fait mouche à chaque fois. Doux dingue juché sur son promontoire de chef d’orchestre, il nous séduit et nous entraîne, au final, à siffler tous ensemble en chorale, avant de nous montrer ses autres talents, en interprétant avec brio le célèbre « chantons sous la pluie » accompagné de sa chorégraphie originale en claquettes à bouche.

Drôle, frais et léger, pertinent et impertinent : le Siffleur est un spectacle humoristique, singulier, musical et poétique. Une belle soirée en perspective avec le comédien et musicien Fred Radix accompagné par le Well Quartet.

Spectacle accueilli en partenariat avec le Zonta Club

Artiste auteur interprète : Fred Radix

Avec : Le Well Quartet

1er violon – Luce Goffi

Violon – Widad Abdessemed

Alto – Anne Berry

Cello – Chloé Girodon

Durée : 1h20

Théâtre Gaston Bernard

Tout public à partir de 8 ans

Tarif plein : 18 €

Tarif abonné TGB : 15 €

Tarif – 18 ans : 8 €

Thomas Schoeffler Jr. Band

Thomas Shoeffler Jr. est un ovni sur la planète du blues rock. Il a fait de ses compositions une prouesse technique qui, à chaque live, mérite un respect indéniable. Un one-man band dont on ne sait plus s’il possède ses instruments ou si ce sont eux qui le possèdent.

Chacun de ses concerts est une vraie performance, saluée par d’innombrables nominations « coups de coeur » sur des festivals tels que Jazz à Vienne, Blues sur Seine, Cognac Blues Passions, Nancy Jazz Pulsations, Binic Folk Festival…

Cette fois, il quitte son itinéraire solitaire. Sur scène, il sera en groupe. Il sait que l’union fait la force et le démontre à travers les étonnantes plages qui constituent cet album enregistré aux côtés d’un solide trio. épaulé par la guitariste Nick Wernet, par le bassiste Thibaut Lévy ainsi que par le batteur Maxime Domball, l’artiste poursuit sa mue pour nous embarquer dans un voyage musical et émotionnel très folk blues.

« Thomas Schoeffler Jr. nous emmène dans un univers musical qui prend aux tripes. » BLUES MAGAZINE

Avec Thomas Schoeffler Jr : chant, guitare, harmonica

Nick Wernert : guitare lead, chœurs

Thibaut Levy : basse

Maxime Domball : batterie, chœurs

Durée : 1h

Théâtre Gaston Bernard

Tout public

Tarifs : 6 à 16 euros